Catégories
les AnAgrAmmes

bienvenue

Quand j’ai commencé à en faire, je ne savais même pas que ça avait un nom, figure-toi. A l’époque, nous étions en plein référendum européen et nombreux dans la misère pour choisir entre le oui et le non.

Un jour, sans y penser plus que ça, je me suis donc mise à triturer le oui et le non dans mon carnet.

Puis le yes et le no, Europe oblige.

Et alors ça m’est apparu, la puissance incroyable de l’anagramme, qui va chercher les sens cachés en bousculant les lettres, vous laissant souvent pantois devant la découverte.

Alors j’ai commencé à demander des paires de mots à des ami.e.s.

J’avais décidé de les leur rendre, une fois la magie opérée.

Je n’ai pas été déçue, et la plupart des mes ami.e.s non  plus.

C’est au moment où je suis tombée sur un jeu de lettres qui avait appartenu à mon papa petit, que j’ai commencé à pouvoir industrialiser les choses.

Ouf.